Une aiguille dans une meule de boutiques

De passage à Manille, j’ai découvert par hasard cette petite boutique de tissus. Sur les murs, le sol, dans chaque recoin on me dit qu’ils sont importés du Japon à 99%.

La chance ! Le hasard fait bien les choses. À compter le nombre de magasins, cafés, restaurants, enseignes mondialisées façonnant les multiples étages  des galeries des mall 1,2 puis 3,4,5….ici au cœur du quartier climatisé et sécurisé de Makati, le dieu du dé à coudre était avec moi.

Une aiguille dans une meule de boutiques. 

Ici on paye au yard.
L’occasion de réviser ma table de conversion : 91 cm. 
« Half a Yard » par ci, un yard par la. J’avoue, pas trop de scrupules, j’engrange, je fais tomber les rouleaux. Au milieu des acheteurs cosmopolites, la frenchy a la tête dans les portefeuilles. Ces tissus là, à coup sur, feront la différence. 
La qualité, l’originalité des motifs, l’envie d’en découdre me prend. 

https://www.etsy.com/fr/listing/246117530/portefeuille-cuir-homme-porte-monnaie?ref=shop_home_active_3
J’ai notamment trouvé dans ce bout d’Asie des motifs de skieurs. Parfait pour les marchés de noël à venir. D’ailleurs, j’en profite pour glisser l’information, 2 voire 3 gros marchés sont programmés fin Novembre. Je vous tiendrai au courant. Rennes et ses environs.
Je réfléchis déjà à assortir un tissu à têtes de mort avec un cuir de ma collection. Un portefeuille de la mort qui tue.

A retrouver sur  Etsy et Alittlemarket.

Alexandre

Spécialiste des techniques, des procédés de fabrication, vous me retrouverez sur des sujets variés autour des accessoires en cuir.

Laisser un commentaire